L'Observatoire - 2001 "Certains groupes de reggae français
frôlent souvent la démagogie avec leurs textes plutôt
restrictifs"

Le groupe Zenzile tient son nom du poète Sud-Africain, Zenzile, engagé contre l'apartheid. Bien qu'en parfait accord avec celui-ci, les membres du groupe évitent la démagogie et admettent ne pas revendiquer de mener un combat idéologique grâce leur musique. "Notre cause, c'est la musique. Nous avons nos convictions personnelles sur les choses, mais cela n'a pas de rapport avec notre travail.

"Depuis ses origines en 1995, le groupe Zenzile fait du dub dans une perspective de liberté musicale : selon le bassiste Mathieu, "le dub, dans son côté instrumental, offre beaucoup plus de possibilités musicales que le format chanson". En effet, le groupe est d'avis que devoir composer avec du chant est souvent très réducteur. " On préfère faire de la musique. Mais si on sent que le chant conviendrait sur tel ou tel morceau, on peut l'inclure en faisant intervenir des chanteurs de groupes amis". Le groupe a d'ailleurs travaillé, dés le premier album, avec les chanteuses de Lo'Jo, puis Zenzile a collaboré avec Jamika, une chanteuse de slam. On peut noter aussi bien d'autres collaboration avec par exemple des musiciens Maliens ou encore des chanteurs Sénégalais.

En ce qui concerne, la mouvance actuelle du reggae en France, le groupe a un avis très prononcé : "certains groupes de reggae français frôlent souvent la démagogie avec leurs textes plutôt restrictifs". Selon eux, le reggae est, à la base, l'expression d'un mode de vie des Jamaïcains. "Faire du reggae à la française, cela a plutôt un côté exotique. C'est comme si un groupe se revendiquait de rap en venant d'un quartier chic, ce serait hors contexte". Selon Zenzile, le seul artiste français qui a su faire du reggae à la française fut Gainsbourg qui était, selon eux, "le seul à avoir un réel talent et des textes réellement intéressants" . Le groupe considère la scène dub française beaucoup plus créative que la scène reggae ou ska française qu'ils trouvent un peu répétitive. C'est justement parce que le dub s'attache principalement à la musique et ne se focalise que là-dessus.

Tous les membres du groupes sont intermittents du spectacle. Ils reconnaissent que leur statut est mieux privilégié en France que dans certains autres pays, mais ils avouent tout de même que la reconnaissance est dure à obtenir. Mais, depuis ses débuts, Zenzile a su faire ses preuves : le groupe a démontré son professionnalisme et fait partager son amour de la musique à tous les fans de musique jamaïcaine et plus particulièrement de musique instrumentale.